top of page

2026, c'est déjà demain!

A propos des deux communiqués de presse que j'ai cosigné sur le bilan de mi-mandat de Delphine Labails: pour ne pas revoir l'image ci-dessous.

Photo DL. Périgueux, une mairie si convoitée - 28 septembre 2019


Je soutiens et cosigne le communiqué de presse des deux groupes d’opposition au Conseil Municipal de Périgueux. Cet émoticône (cf ci-dessous : annexe 1), qui, lui, ne coutera rien aux habitants, est original et percutant car synthétique par rapport aux nombreuses pages du bilan très promotionnel de la Maire, qui lui est publié aux frais des contribuables (pour la modique somme de 17 000 euros).


La publication du bilan des 1 000 jours de la municipalité, va remplacer, sans autre forme de démocratie, la publication du bulletin municipal habituel, attendue en juin, dans laquelle les élus d’opposition avaient exprimé leurs réserves de mi-mandat quant à la politique menée.


Nous sommes peu audibles. Pour répondre à Antoine Audi, la seule voix de l’opposition municipale, en conseil, ne suffit plus aux périgourdins quand Madame la Maire escamote les débats, fait montre d’autoritarisme et de dogmatisme, outrepasse ses droits de police du conseil, refuse de laisser parler les élus de centre et de droite, trahit la démocratie représentative et donne l’illusion, lors de réunions publiques, avec … des post-it et une « information descendante et non remontante », dixit François Carême, de faire de la démocratie participative. Il suffit de voir, 3 ans après la phase d’enthousiasme, le peu de personnes présentes à ses rendez-vous dans les quartiers !


A titre d'illustration de cette pseudo sollicitation à une contribution permanente des habitants, la "balade urbaine" du quartier Saint Martin - Plumancy du 08 septembre 2020, où de nombreuses propositions ont été faites n'a, à ce jour, reçu aucune réponse visible!

[cf post: https://www.michelcadet.fr/post/pr%C3%A9paration-balade-urbaine]


Des anciens et des actuels élus, des personnalités emblématiques du monde politique périgourdin, beaucoup d’habitants souvent experts dans leur domaine de compétence, se sentent impuissants et souhaitent participer à une nouvelle construction d’un projet d’avenir pour la ville-centre en collaboration étroite et non en opposition avec les autres élus de la communauté des communes semi urbaines et rurales qui nous entourent.

Dans ce cadre, je participe effectivement à un groupe de travail et de réflexion pour « Périgueux 2026 ». Sans engager les autres membres du groupe de réflexion, nous avons pour ce premier communiqué de presse, co-signé avec Laurent Mossion, une publication sur notre vision du bilan de mi-mandat de Delphine Labails, repris les 03 et 04 juillet dans la presse, en nous concentrant uniquement sur 3 axes principaux (cf annexe 2). Il est complètement en phase avec celui publié par l’opposition au sein duquel je participe, également activement, à l’animation des débats.


Il est temps de faire entendre nos voix, des voix expérimentées et des voix nouvelles.


J'espère, et j'ai envie d'y croire, que dans quelques mois nous serons en mesure de faire un nécessaire rapprochement, largement trans partisan, de tous les citoyens qui pensent que cette gestion approximative, même si quelques éléments peuvent être intéressants - tout n’est pas à stigmatiser - est largement contre-productive et délétère pour notre ville.


Ma conviction, que de nombreux électeurs partagent, est que, séparés nous perdrons à nouveau et unis, nous regagnerons Périgueux, non pour satisfaire des égos de pouvoir, mais pour proposer, à notre ville, un avenir meilleur.

 

Communiqué de presse des deux groupes d'opposition au Conseil Municipal de Périgueux

 

Communiqué de presse commun de Laurent Mossion et Michel Cadet

Effet Wouah a fait pschit
.pdf
Download PDF • 98KB
 

Comments


bottom of page