top of page

A Périgueux, un nouveau jeu de chaises musicales !

Que les médecins entrent dans la danse...

Ci-dessous le courrier que tous les médecins de Périgueux ont reçu ces derniers jours, daté du 27 juin, avant même la validation par le Conseil Municipal de l’achat du terrain de Font Laurière devant, à priori, servir à construire une MSP… dans les années qui viennent.



Lu sur le site de l'entreprise:

« L’équipe Office Santé, grâce à une méthode originale et éprouvée, accompagne les professionnels de santé déjà installés et souhaitant rejoindre des projets de santé pluridisciplinaires, mais également des professions médicales et paramédicales souhaitant déménager, des professionnels exerçant en remplacement qui souhaitent s’installer, des jeunes diplômés, toute la diversité des situations des soignants "


C'est peut-être possible ailleurs mais pas ici à Périgueux.

Pourquoi cibler les médecins installés dans ce courrier? Vous conviendrez que de débaucher un médecin déjà installé sur la même commune, où existent essentiellement des cabinets de groupe - il reste très peu de médecins avec un exercice isolé - ici à Périgueux, serait dangereusement contre-productif.

Nos structures mono ou pluri professionnelles, privées et autonomes fonctionnent depuis des années sans aucun subside des collectivités ou de l’ARS. Elles sont pérennes car ce sont souvent des médecins qui ont été les initiateurs voire les investisseurs de leur outil de travail.
Cette nouvelle approche va créer un déséquilibre, fragiliser nos établissements déjà beaucoup malmenés par l’augmentation des charges et la stagnation des cotations, et va déstabiliser l’offre locale.

Elle ouvre la possibilité à certains médecins séduits d'aller « remplir » une structure, pas vraiment plus attractive car aussi proposée en mode location ou achat. Il faut le rappeler: les médecins n'y seront pas salariés, ne bénéficieront pas d’aide à l'installation de la collectivité, ni de l’ARS.


Cette opportunité peut, par contre, créer une vraie désorganisation des soins, provoquer des licenciements de secrétaires et des fermetures de cabinets. Les taches administratives qui pèsent aujourd'hui sur notre activité, sont imposées par l'Assurance Maladie et ne peuvent être résolues pas une aide des collectivités.


Il va, de plus, se créer une concurrence entre communes car Office Santé vient de proposer ses services, entre autres, à la commune voisine de Coulounieix-Chamiers...

Dans cette commune où, effectivement, il est pertinent de regrouper des professionnels exerçant dans des locaux qui, pour certains, ne sont plus aux normes, de regrouper des para médicaux demandeurs et de capter par cette modernisation indispensable, de jeunes médecins qui ne se seraient pas installés dans les cabinets existants.


Enfin, qui supporte le coût de ce type de société « Office Santé » ? Quel est le modèle économique viable de ces MSP (Maisons de Santé Pluriprofessionnelles) entre l’investissement, la vente ou la location et le fonctionnement ? Quid de la pérennité de l’équilibre financier si un ou plusieurs professionnels de santé locataires partent au bout de quelques années… La commune devra t-elle alors récupérer à sa charge les frais de gestion voire même les bâtiments ?


Certes, nos maires sont très sollicités par leurs concitoyens. Certes, ce sujet est crucial pour nos habitants, mais croyant s’emparer d’un sujet emblématique et aussi très … électoraliste, il faut bien le dire, on en arrive à dévoyer une vraie problématique, qui est celle des déserts médicaux en proposant, une fois de plus, de mauvaises solutions… Les solutions sont, avant tout, législatives (cf annexe ci-dessous).


Pourquoi Madame la Maire ou votre représentant(e), alors que vous étiez invitée, ne pas avoir rencontré et dialogué avec les médecins, lors de leur action nationale du 09 juin dernier à la CPAM de Périgueux? Vous auriez pu aussi travailler au préalable sur ce dossier, avec les élus professionnels de santé, y compris d'opposition du Conseil Municipal, car c'est une chose d'annoncer dans la presse quotidienne, "nous avons le désir de travailler avec tous les élus" et une autre de l'appliquer.


Si certains de mes collègues médecins ou moi-même nous installions après ce démarchage dans une MSP, rue Font Laurière par exemple, et quittions notre lieu d’exercice actuel, non seulement nous déséquilibrerions nos structures existantes, mais nous n'aurons pas réglé le problème de prise en charge des patients sans médecin traitant.

Cette réflexion sur ce dossier est exemplaire, à mon sens, des autres gestions des politiques publiques municipales… complaisante avec les électeurs, donnant l’illusion de contribuer à résoudre une vraie problématique, mais in fine, inefficace, voire délétère.


 

Des propositions actualisées

DESERTS MEDICAUX V7
.pdf
Télécharger PDF • 887KB
 

Σχόλια


bottom of page