top of page

Avons nous changé la destination de ce bien ? Si oui, il y a un problème...

Là où un drapeau interpelle! Est-ce le local d'une association politique partisane ou celui d'une association caritative?


De fait, sa présence, très visible dans ce carrefour, m'a obligé à faire quelques recherches sur cette association mal connue et sur son suivi nécessaire compte tenu du contexte d'abandon par la ville, à cette structure, il y a quelques mois, d'un bâtiment évalué à 57 000 €. Se poser cette question va certainement me faire taxer de "droite la plus crasse"... mais j'en ai l'habitude.

La question n'est pas, "Doit-on soutenir ou pas le peuple palestinien, otage lui aussi du Hamas?" car la réponse est oui. La question, "Est-ce la mission de ce type d'association qui a modifié de façon très politique son objet premier et dont le champ d'action devient partisan?". La réponse est non.

Pour un élu, une prise de position politique sur des sujets sociétaux est souvent souhaitée ou nécessaire. Elle n'est pas toujours efficace et parfois impuissante surtout sur un conflit international mais elle s'impose. Cela a été le cas, sur le complexe conflit Israélo-palestinien à deux reprises ces dernières semaines:

  • Le 12 octobre, 5 jours après l'acte de terreur perpétué contre Israël, nous publions:

  • Il y a 3 jours, le 03 novembre, nous avons publié un post sur l'interview équilibré de Dominique de Villepin et des informations sur la Bande de Gaza et la situation des palestiniens.


Des inscriptions sur la façade latérale

A l'inverse un association caritative, d'entraide, de soutien, n'a pas à afficher des prises de positions partisanes, clivantes dans un contexte de tensions sociétales déjà exacerbées.

Le drapeau palestinien, m'a interpellé à la fenêtre d'une association, récemment aidée par la ville car nous lui avons cédé gracieusement un bâtiment de 200 m² sous certaines conditions.

Je pose ces questions à l'équipe municipale en place: - Avons-nous les statuts de cette association, la composition exacte de son bureau et ses comptes annuels? - Sommes-nous toujours dans le même objet associatif que lors de la cession du bien? Si la réponse est négative, la collectivité doit récupérer son bien! - En d'autres termes, avons-nous toujours à faire à une structure caritative ou bien est-elle devenue politique, comme sa structure-mère fédérale, la FASTI? - Des personnes sans papier respectent-elles le code du travail en participant à la rénovation de ce bâtiment?* - L'association peut-elle, de manière sécurisée, compte tenu de la vétusté des lieux, continuer à y accueillir du public?

*Porteurs du projet de rénovation (cf Helloasso): un collectif de personnes sans papier ainsi que l'ASTI de Périgueux ainsi sont porteurs de cette initiative.


L'UDASTI: Union Départementale des Associations de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés est une union d'associations qui œuvrent depuis des années sur notre territoire pour les plus démunis et pour les migrants. C'était très bien.


UNE CHRONOLOGIE QUI A SON IMPORTANCE


15 mars 2022

Le nom de cette union d'associations a changé après parution au Journal Officiel suite à une déclaration en Préfecture datée du 09 mars 2022. Le nouveau nom, et ce n'est pas qu'une question sémantique - le champ de son action est réellement différent- est devenu: Union Départementale des Associations de Solidarité avec Tou.te.s les Immigré.e.s (ASTIP).


08 juin 2022

La majorité du Conseil Municipal de Périgueux, suite à des rencontres entre élus en charge du dossier et association, a proposé une délibération (sur laquelle les 9 élus d'opposition se sont abstenus), de cession à l'euro symbolique du bien, que l'ASTIP et une autre association occupaient, au 86 rue du Maréchal Juin, à cette même association ASTIP.

L'opposition arguait que ce "n'était pas vraiment un cadeau" à faire à l'association car la municipalité, elle-même, trouvait qu'investir 100 000 euros sur un bien évalué à 57 000 par les domaines n'était pas viable, mais transmettait le bien à des fins de réhabilitation à une association dont le plan comptable ne nous avait pas été communiqué et dont les capacités d'investissement allaient être réduites vues les charges des lieux qui étaient financées jusque là par la collectivité et dorénavant par l'association propriétaire (cf d'ailleurs ci-dessous les appels aux dons sur Helloasso). Cette association avait antérieurement refusé d'aller rejoindre des locaux proposés à la Maison des Associations, cours Fénelon.

Il pouvait être imaginé que cet immeuble propriété de la ville (2 niveaux + combles) aurait pu être réhabilité pour des logements étudiants, certainement utiles dans ce quartier de gare, plutôt que cédé gratuitement.

Une clause de dernière minute, introduite par l'opposition préoccupée du devenir de ce bâtiment, en l'occurrence Virgine Jarrige, précisant ainsi dans la délibération, que sur l'acte notarié il sera indiqué le retour du bien dans le patrimoine périgourdin si la destination du lieu venait à être changée sans que l'association puisse prétendre à une indemnité. Cette mention est très importante.

14 aout 2022

La presse (Sud- Ouest) fait état que l'association est bien devenue propriétaire des lieux.


30 aout 2022

C'est une nouvelle demande de modification en Préfecture, cette fois de l'objet, qui n'est plus une union d'associations mais une unique association qui se définit comme plus politique: association féministe, anticapitaliste anticoloniale et écologiste.

Le fait marquant, qui n'est pas anecdotique, loin s'en faut, est la disparition dans le nouvel objet associatif, d'une phrase essentielle: "lutte contre le racisme, la xénophobie et l'antisémitisme". Pourquoi cette modification n'apparait qu'après l'acquisition du bien et pas avant?

La publication au Journal Officiel intervient le 13 décembre 2022.


04 juillet 2023

Un échange par pages Facebook interposées, conspue la Ligue des Droits de l'Homme, les assimilant de manière méprisante, à une bourgeoisie périgourdine plus soucieuse des biens que des personnes suite à la mort de Nael tué par un policier. On est à la limite du champ républicain.


DES SLOGANS TRES POLITIQUES

DES DOCUMENTS POUR COMPRENDRE

 

Photo de l'état des locaux

Articles de presse préalables des 31 mai et 02 juin 2021 - Journal Sud Ouest

La délibération présentée en Conseil Municipal le 08 juin 2022

Délibération cession à l'euro symbolique 08 juin 2022
.pdf
Download PDF • 36KB

Le procès verbal validé du Conseil Municipal de Périgueux du 08 juin 2022, page 12 - D2022 062

PV CM 2022-06-08 page 12
.pdf
Download PDF • 1.64MB

UDASTI, publication Journal Officiel du 15 mars 2022

JOAFE_PDF_Unitaire_20220050_00383
.pdf
Download PDF • 208KB

ASTIP, publication Journal Officiel du 13 décembre 2022

JOAFE_PDF_Unitaire_20220011_00448 (2)
.pdf
Download PDF • 145KB

Communication controversée sur le réseau Facebook ASTIP/LDH des 03 et 04 juillet 2023

Recherche de financement associatif en cours via Helloasso

Deux dossiers; rénovation et don à l'association

 
120 euros collectés à ce jour sur les 100 000 euros nécessaires!

Texte intégral

Rénovation Maison de l'Immigration par ASTI de Périgueux La Maison de l'Immigration de Périgueux se rénove! Des travaux d'étanchéité et d'isolation sont nécessaires pour continuer notre solidarité

Une toute première Maison de l'Immigration va être fondée à Périgueux au 86, avenue Maréchal Juin, à 5 min de la Gare. Un éco-lieu solidaire, féministe et anticolonialiste qui accueillera toutes les personnes immigrées dignement. Cette initiative sera mise en place par les premier.e.s concerné.e.s; un collectif de personnes sans papiers, ainsi que par l'ASTI de Périgueux, une association loi 1901, présidée uniquement par des personnes issues de l'immigration. Ce lieu proposera un accompagnement administratif et juridique, des cours de Français et d'alphabétisation, une distribution alimentaire qui aura lieu quotidiennement et des activités culturelles. Une cellule d'aide d'urgence sera aussi mise en place pour mettre à l'abri toutes les personnes immigrées que le 115 refuse de protéger. L'inauguration de ce lieu fait suite à la cession du bâtiment à l'euro symbolique de la Mairie de Périgueux à l'ASTI de Périgueux. Cet immeuble nécessite, malheureusement, de lourds travaux d'étanchéité et d'isolation. C'est seulement grâce aux dons et au bénévolat de personnes militantes que ce projet pourra être réalisé. Toute forme de solidarité sera la bienvenue, pour créer ensemble un accueil digne aux personnes immigrées dans notre ville. Description des postes de dépenses Il nous faut isoler un bâtiment qui est vieux et ancien et qui a une haute empreinte énergétique, c'est une passoire thermique… Nous devons passer par l'étanchéité du toit (comblez les fuites, changer les tuiles, remettre à neuf les veluxs…), l'isolation du grenier (isoler en matières recyclées et/ou écologiques, rénover et aménager l'espace…) et l'isolation des pièces (passer au double vitrage sur toutes les fenêtres…). En somme de grands et coûteux travaux et la Maison de l'Immigration ne bénéficie d'aucune subvention pour le moment. Ce projet rassemblera des humain.e.s aux multiples compétences, si vous souhaitez apporter votre aide à notre chantier participatif, contactez-nous. Vous pouvez d'ores et déjà visiter ce lieu tous les après-midi du lundi au samedi. Bénéficiaires finaux de la collecte L'ASTI de Périgueux est propriétaire des murs. Elle financera donc l'intégralité des rénovations. Vous pourrez retrouver l'avancement des travaux sur nos réseaux sociaux. Porteurs du projet Un collectif de personnes sans papiers ainsi que l'ASTI de Périgueux ainsi sont porteurs de cette initiative. Localisation du projet France

 

Toujours sur Helloasso, proposition de faire un don à ASTI de Périgueux (le texte intégral)


Les personnes immigrées ont besoin d'accueil et de soutien. Nous les accueillerons chez nous comme nous le voudrions chez eux!


Vos dons serviront à financer les frais liés à l'accompagnement administratif, juridique et aux cours de Français de l'ASTI de Périgueux (fournitures, internet..).

Ainsi qu'aux frais inhérents à notre local, alias la Maison de l'Immigration (eau, électricité, taxes..), qui était financée par la Mairie de Périgueux. En effet, désormais le bâtiment nous est cédé. Et l'association, qui était jusqu'à lors financée seulement par ses bénévoles, ne pourra pas assumer une telle augmentation de charges. C'est donc seulement avec votre soutien que nous pourrons continuer à exercer notre solidarité! L'ASTI de Périgueux n'est composée que de bénévoles, nous n'avons aucun·e·s salarié·e·s. Vos dons ne serviront donc pas à rétribuer nos membres

 

Je ne prétends pas détenir la vérité mais je m'interroge et chacun, avec ces pièces, peut ainsi se faire son avis sur ce dossier assurément devenu politique!

Comments


bottom of page