top of page

Conseil Municipal de Périgueux, ce que vous avez raté!

"A trop faire vivre la démocratie participative, on oublie la démocratie représentative".

[COMMUNIQUE DE PRESSE DE TOUS LES ELUS D'OPPOSITION]


Après 3h30 de débats stériles et autocentrés par Delphine Labails, l'opposition a tenté, par la voix de Michel Cadet, de présenter se position au sujet du débat d'orientation budgétaire. La maire l'a interrompu et a voulu organiser elle-même cette prise de parole. C'est la première fois que cela arrive et c'est une conception très dogmatique de la démocratie et un déni de la démocratie participative. S'en est suivi un échange assez musclé qui a démontré une nouvelle fois que le costume était vraiment trop grand pour elle. A la suite d'une suspension de séance accordée du bout des lèvres, et après concertation, tous les membres de l'opposition, sans exception, ont décidé de quitter la séance et de laisser la majorité à son auto satisfaction, sans vision, sans projet et sans avenir pour Périgueux. Triste séance!


 

Compte tenu du déroulé chaotique de ce conseil municipal d'aujourd'hui, et du départ de tous les conseillers municipaux d'opposition au bout de 3h30 de débats phagocytés par la majorité, sans qu'une vraie possibilité d'expression soit possible, deux délibérations ont été présentées sans les élus d'opposition qui auraient pu exprimer leurs différences.

 

Délibération n° 20 sur la demande de saisine du préfet concernant les emplois à transférer entre l'OTI et l'OTC - Voté à l'unanimité des présents mais illégale...

Conseil Municipal 2023-03-01 Débib n°20
.pdf
Download PDF • 184KB
 
 

Délibération n° 21 sur la demande de protection juridique pour deux élus (Mme la Maire et Monsieur Rodolphe Delcros - Voté à l'unanimité sans que la réalité des faits reprochés soit portée à la connaissance des élus avant leur vote...


Conseil Municipal 2023-03-01 Délibération n°21
.pdf
Download PDF • 198KB
 

Deux autres points proposés sous la forme de questions écrites, non défendus par nos élus car absents,

Celui du budget du tourisme (cf article précédent), mais que la maire ne souhaitait pas traiter

Celui de la crèche Mercier, objet d'un pétition de 700 personnes qui n'a pas été évoqué. Nous exprimons notre déception aux habitants qui nous avaient sollicité mais les conditions du débat et de l'écoute n'étaient pas possibles dans le contexte assez surréaliste de ce conseil municipal!

 

Kommentare


bottom of page