top of page

Médecins accusés à tort... les chiffres actualisés de la sécu!

Les Indemnités Journalières (IJ) n'ont pas augmenté mais baissé de 6.2% sur les 7 derniers mois et l'augmentation de 0.5% provient, comme nous l'avions expliqué, de la vague Covid de l'automne 2022. Ce n'était donc pas la faute des généralistes!

Les remboursements des soins dispensés par les médecins généralistes ont augmenté de 1% sur une année glissante, et même légèrement diminué de janvier à juillet 2023.

Par comparaison et sans vouloir opposer les uns et les autres, ceux de nos autres confères spécialistes ont augmenté de 6.6% sur un an et même 7,5 % sur les sept premiers mois de 2023 .

Les versements d'indemnités journalières ont diminué de 6,2 % de janvier à juillet et, il est vrai, très légèrement augmenté (+0,5 %) sur douze mois. L'Assurance Maladie explique d'ailleurs que c'est bien l’épidémie de Covid et notamment la vague de l’automne dernier qui était responsable de l'augmentation rapide des IJ.

Quid de l'incrimination abusive de 3 médecins traitants sur les 291 que compte la Dordogne, qui, statistiquement et globalement, ont dépassé leurs nombres d'Indemnités Journalières ? Inadmissible!

Il est donc démontré que les MG n'abusent pas des arrêts de travail ! Pourtant le gouvernement et la CNAM nous ont ciblés et ont lancé une campagne d'intimidation sans précédent. Les médecins généralistes ne doivent pas être les boucs émissaires utilisés pour dissimuler l’insuffisance des budgets nécessaires à la santé de la population et l'imprévoyance des ministères successifs…


Voyez plutôt dans le détail:


Les remboursements de soins du régime général évoluent de +2,4 %[*] sur les douze derniers mois. A fin juillet 2023, les dépenses de soins de ville diminuent de 2,1 % en PCAP (c’est-à-dire sur les 7 premiers mois de 2023 par rapport à la même période en 2022) et de 0,5 % sur les douze derniers mois. Les évolutions restent marquées par l’explosion épidémique liée au variant omicron au début 2022.

Parmi ces dépenses, les remboursements de soins médicaux et dentaires sont en hausse de 5,4 % sur la période janvier-juillet et de 5,3% en rythme annuel.

  • Les remboursements des soins de généralistes diminuent légèrement (-0,5 %) de janvier à juillet et augmentent de 1,0 % en rythme annuel.

  • Les remboursements de soins de spécialistes augmentent de 7,5 % sur les 7 premiers mois et de 6,6 % en rythme annuel.

  • Les remboursements des soins dentaires augmentent de 6,9 % sur les 7 premiers mois comme en rythme annuel.

  • Les remboursements de soins d'auxiliaires médicaux augmentent de 1,6 % sur la période janvier-juillet et de 2,4 % sur les douze derniers mois.

  • Les soins des infirmiers diminuent de 3,2 % sur les 7 premiers mois et de 1,3 % sur douze mois, en raison de la baisse des prélèvements réalisés par les infirmiers pour les tests covid.

  • Les soins de masso-kinésithérapie augmentent de 8,5 % en PCAP et de 7,4 % sur un an, confirmant l’important rattrapage d’activité par rapport à un premier semestre 2022 particulièrement peu dynamique.

  • Les remboursements d'analyses médicales baissent de 41,0 % de janvier à juillet et de 35,8 % sur les douze derniers mois. Cette chute traduit à la fois la baisse du nombre de tests PCR depuis le pic épidémique de janvier 2022, la baisse de leur tarif et la fin de leur prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

  • Les remboursements de transports augmentent de 8,2 % sur les 7 premiers mois et de 7,6 % sur douze mois.

  • Les versements d'indemnités journalières ont diminué de 6,2 % de janvier à juillet mais légèrement augmenté (+0,5 %) sur douze mois. Le repli au premier semestre s’explique par le niveau exceptionnel des dépenses d’IJ au début de l’année dernière du fait des fortes vagues épidémiques successives.

  • Les remboursements des médicaments progressent de 7,1 % en PCAP et de 7,0 % sur douze mois.

  • Les médicaments en ville augmentent de 8,5 % depuis le début d’année et de 8,4 % sur un an.

  • La rétrocession hospitalière diminue de 6,9 % sur 7 mois et de 6,6 % sur douze mois.

  • Les remboursements au titre de la LPP progressent de 5,6 % en PCAP et de 5,7 % sur douze mois. Sur les douze derniers mois, les versements aux établissements croissent de +5,8 % pour les établissements publics et de +6,1 % pour les établissements de santé privés.

Au total (y compris forfaits), les dépenses du régime général augmentent de +2,4 % en rythme annuel.

[*] Hors avances sur Dispositif d’Indemnisation pour Perte d’Activité (Dipa) et remboursements forfaitaires - comme le forfait patientèle médecin traitant, ROSP… !

 

L'intégralité des chiffres officiels des 12 derniers mois publiés par l'Assurance Maladie, à fin juillet 2023

2023-08-30-cp-depenses-fin-juillet-2023
.pdf
Télécharger PDF • 650KB
 

Sur le même sujet:

Notre publication du 26 juillet 2024



Notre publication du 13 juillet 2024


 

コメント


bottom of page