top of page

Les élus d'opposition claquent la porte du Conseil Municipal

Conseil municipal du 24 mars 2021

Les élus opposants, absents du Conseil municipal mercredi 24 mars, n’épargnent pas le premier budget de la majorité ( extrait Journal Sud Ouest du 25 mars 2021)



Si l’opposition n’était pas présente lors du vote du premier budget de la mandature de la maire de Périgueux (Dordogne), Delphine Labails, mercredi 24 mars, Michel Cadet, membre du groupe "J’aime Périgueux" piloté par Antoine Audi, l’ex-maire, avait pris soin de transmettre son intervention. Pour l’opposant, il s’agit d’un « budget marqué par un manque de réactivité et de vision ».

Pour lui, la majorité fait preuve de dogmatisme, « avec des marqueurs du siècle précédent, identifiés comme de gauche : l’éducation, la culture et le sport ».

Michel Cadet, qui ne faisait pas partie de la majorité précédente, défend le bilan d’Antoine Audi en assurant que durant les six ans du mandat, 50 % du montant total des subventions étaient dévolus à la culture. « En cette année Covid pour votre équipe, un homme vaut moins qu’un arbre car le budget de végétalisation va atteindre cette année 300 000 euros, à comparer aux 155 000 dédiés à la réfection des écoles et aux 250 000 euros d’aide aux associations », note Michel Cadet en rappelant que l’écologie n’est pas un sujet mineur pour son groupe.

Sur le fond, l’élu estime que la majorité fait une grave erreur de diagnostic et emploie « un traitement inadapté ».

Pour Michel Cadet, trois éléments ont été oubliés et cela sera « dommageable » pour Périgueux. Pour lui, il aurait fallu « une baisse des impôts fonciers, une priorisation donnée à l’attractivité, à l’économie et au commerce, et une vision d’avenir pour les vingt prochaines années ».


 
Conseil Municipal 2021-03- 24
.pdf
Download PDF • 262KB
 


Comments


bottom of page