top of page

Sauver le soldat Labails...

La Maire s'attribue un rôle de conservatrice du patrimoine mais en sera plutôt la fossoyeuse! Le bail emphytéotique est à coté de la plaque. Cette gestion erratique est très dommageable pour notre ville...

Sans hésitation, dans la Dordogne Libre, aujourd'hui, suite à une interpellation la veille par le journaliste pour rédiger son article, Madame la Maire déroule un projet de bail emphytéotique, projet alternatif mûrement réfléchi selon elle, concerté probablement avec elle-même ou quelques membres de sa garde rapprochée, mais en fait rattrapage de dernière minute, inventé deux jours plus tôt, pour faire barrage à la levée de colère de ceux qui pensent que c'est une ineptie et une erreur que de passer à coté de l'occasion d'acquérir ce patrimoine.


Impudemment, elle dit faire partie des quatre maires qui se sont intéressés au site et avoir travaillé à sa conservation. Il n'en n'est rien et chacun le sait, puisqu'elle affirme sottement, "Nous ne verrons jamais des cars de touristes s'y arrêter pour des visites"... Lunaire! Ce ne sont pas que des paroles maladroites mais des propos dommageables et inadmissibles venant d'une ancienne présidente de l'Office de Tourisme Intercommunal, d'une Vice présidente de l'agglomération en charge de l'attractivité du territoire, d'une maire d'une ville ayant voulu reprendre la compétence tourisme en jouant les gros bras avec l'Agglomération et aussi d'une conseillère régionale qui porte au niveau de la Nouvelle Aquitaine le plan "Action Cœur de ville" dans lequel le parcours gallo-romain, dont la Porte de Mars, est clairement inscrit depuis des années. Quelle force l'attire à vouloir détruire ce que des élus précédents, de toutes affinités politiques, ont voulu coconstruire dans une continuité républicaine. J'en appelle d'ailleurs à ces maires pour qu'ils lui fassent entendre raison: Xavier Darcos, Michel Moyrand, Antoine Audi.


Rappelons-nous tout le buzz médiatique qui a été fait pour les visites des toits de la Cathédrale Saint-Front, avec la vision incroyable sur la ville, etc... alors que le Préfet n'a autorisé que des petits groupes de 10 personnes et leur animateur. Pourtant cela fonctionne très bien et fait le plein de touristes émerveillés. Le nombre importe peu, au contraire, le touriste actuel, plus exigeant, recherche de la sobriété, de l'attention, de l'authenticité et la promesse d'une expérience unique. Nous sommes, avec la Porte de Mars, dans des découvertes intimistes, hors des sentiers battus, personnalisées que chaque visiteur va pouvoir vivre de manière intense et pédagogique. C'est tout le but de ce tourisme d'exception où le promeneur est au centre de l'histoire qui lui est contée.


Mensonges dans cette mission pour sauver le soldat Labails... Ce ne sont pas les actuels propriétaires qui peuvent accorder un bail emphytéotique car le coup est déjà parti avec l'acquéreur privé. La municipalité a trois possibilités, soit trouver un accord avec le futur acheteur, pour une présentation étriquée et très à minima telle qu'imaginée dans un bail emphytéotique, soit se porter acquéreur du bien à un prix supérieur à celui de l'actuel acheteur, soit le préempter secondairement. La mairie dispose ainsi d'un délai de deux mois à compter de la réception de la DIA (déclaration d'intention d'aliéner) transmise par le notaire en charge de la vente du bien immobilier pour faire valoir son droit de préemption.


Madame la Maire, du haut de cette Porte, 17 siècles vous contemplent! Serez vous à la hauteur de l'Histoire?



Comments


bottom of page