top of page

Tout ne va "pas très bien" Madame la Marquise…

2 400 caractères d'écriture maximum, espaces compris, obligent des punch lines dont le résultat peut paraitre, pour celui éloigné de l'observation politique au quotidien, trop caricatural. Et parfois aussi, un peu décalé dans le temps par rapport à l'actualité puisqu'écrit, à l'exemple de cette publication, entre le 01 et le 05 décembre 2023.

C'est l'exercice obligé de ce type de communication. Les affirmations sont fondées, mais leur exposé raccourci et péremptoire pourrait passer pour de l'amertume, de la prétention ou des chamailleries de cour d'école. Il n'en n'est rien, toutes sont justifiées. C'est bien le format contraint qui les rend catégoriques.

Notre certitude est que la ville pourrait être beaucoup mieux gérée qu'elle ne l'est actuellement. Que d'autres solutions existent. C'est pour cela que j'ai souhaité proposer un blog politique il y a un peu moins d'un an. Combler la frustration de ne pouvoir avoir l'espace suffisant d'une démonstration plus factuelle et approfondie de chacune des affirmations avancées et sur des sujets du quotidien qui touchent tout le monde. 245 publications en 10 mois et demi.


 

Expression libre des huit élus de l'opposition municipale dans "@ Périgueux" n°57 - Janvier 2024


Triste période pour Périgueux.

Les décorations de Noël et cérémonies de vœux clinquantes ne feront pas longtemps illusion, pas plus que les festivités.

A commencer par le Festival du Livre Gourmand, devenu outil de propagande politique payé par l’argent public : Budget initial de 309 749 € + 28 700€ de budget complémentaire et 20 000€ de frais de déplacement des auteurs.

Festival gratuit pour les visiteurs, coûteux pour les contribuables.

L’absentéisme de la Maire inquiète : voyage en Finlande, à Strasbourg, petit-déjeuner avec la 1ère Ministre, déjeuner avec M. Attal et selfies avec M. Macron !

Pendant ce temps :

Elle oublie de gérer l’indemnisation d’Indigo depuis 2021 (manque à gagner des 3h gratuites de stationnement). Bilan : Leur avocat demande à la Ville le versement de 720 256€.

La maire se réserve le droit d’aller en justice, aux frais du contribuable bien sûr, oubliant qu’Indigo n’est pas un ennemi mais un partenaire incontournable au développement de la ville. Elle a aussi omis de faire le bilan de l’expérimentation de la gratuité prévu par contrat au plus tard en mai 2021. A ce jour, rien !


Pas plus qu’elle ne répond à vos lettres de mécontentement, elle n’honore ses engagements : ni avec Indigo, ni avec ses élus d’opposition. Toujours rien sur les résultats de l’audit de la police municipale (sept 2023) et les effectifs des écoles privées (octobre). Des promesses non tenues !


La situation avec le personnel de mairie n’est pas plus brillante : l’hémorragie de cadres se poursuit. Derniers en date : le Directeur Général des Services et la Directrice de Cabinet. Début d’année 2024 tendu à prévoir, niveau fonctionnement.


Elle néglige des axes majeurs de l’attractivité de notre ville :

  • Culture classique sabordée et exsangue,

  • Patrimoine : Porte de Mars sacrifiée sur l’autel des finances,

  • Sport : des équipements négligés dans l’exaltation de la construction du nécessaire stade de rugby…


En revanche, l’édile peut se targuer de son habileté à masquer ses insuffisances et ses manques d’investissements par une communication extérieure presque trop brillante.

Nous pensons et agissons différemment pour cultiver le sentiment de communauté de destin et porter haut et fort les valeurs démocratiques qui guident notre action.

bottom of page