top of page

Trop de métiers en tension

Le marché de l'emploi français a retrouvé une belle dynamique après la crise sanitaire, avec des embauches en hausse. Cependant, dès 2021, plus de 70 % des professions se trouvaient en fortes tensions en termes de recrutement.

Tout le monde l'a constaté: peu de personnels disponibles dans la restauration, l'hôtellerie, le bâtiment, la boulangerie, la chaudronnerie, la plomberie, la couverture zinguerie, les métiers du bâtiment, la conduite de véhicules de transport routier, la médecine, les soins vétérinaires… La liste s'allonge tous les jours un peu plus. S'ajoutent récemment, les infirmiers, les ouvriers qualifiés en métallurgie, les techniciens experts, les agents de maîtrise en industrie, les menuisiers et ouvriers de l'agencement et de l'isolation.


Dans le scénario économique prévisible pour 2030, ce seront un million d’emplois qui devront être créés entre maintenant et 2030, dont les deux tiers dans les services marchands et en priorité, 550 000 postes d'agents d'entretien et d'aides à domicile.

Suite au rapport publié fin juillet par la DARES, organisme en charge des statistiques du travail, pour éclairer le débat public et accompagner le Ministère du Travail, voici quelques uns des enseignements à en tirer et la situation de la France et de la Nouvelle Aquitaine pour connaitre les métiers en tension, les prospectives pour 2030 dont il faut tenir compte pour notre "employabilité".

Les éléments complets du dossier à télécharger:


Les synthèses, notamment pour la région Nouvelle Aquitaine, en annexe en fin de post


La problématique en lien avec l'absence d'adéquation entre les besoins des entreprises et la disponibilité des personnes pour le travail demandé, à savoir de nombreux postes restent à pourvoir (création nette d'emploi ou remplacement de départs en fin de carrière) et une carence de la ressource en main d'œuvre (notamment de jeunes en sortie d'une formation initiale à l'emploi).


Les tensions actuelles témoignent de difficultés de recrutement éprouvées aujourd'hui par les employeurs et dont les origines peuvent être multifactorielles : déséquilibres entre offre et demande de travail, mais aussi déficit d'attractivité, inadéquation entre les compétences recherchées par les recruteurs et celles détenues par les postulants, ou encore inadéquation géographique entre les postes à pourvoir et les candidats potentiels.

Ces déséquilibres indiquent si les métiers actuellement en tension le seront toujours d'ici 2030. Selon les métiers, la tension peut alors s'accentuer (hausse des postes à pourvoir), se résorber ou se stabiliser. À l'inverse, les métiers qui ne sont pas en tension aujourd'hui pourraient voir apparaître un excès de besoins de recrutement par rapport à la main-d'œuvre disponible.


En substance, les freins identifiés et les leviers à corriger:

  • Inadaptation des formations locales avec l'offre proposée

  • Manque de formation de nombreux jeunes

  • Mal-être prégnant depuis la pandémie et effet "désocialisant" du télétravail expliquant, notamment, les arrêts de travail en augmentation

  • Salaire non attractif et pas suffisamment différencié par rapport au revenu engendré par le montant de certaines aides sociales

  • Poste offert hors de la zone géographique de vie de l'intéressé

  • Conditions de travail jugées difficiles (port de charges, horaires ...)

  • Offre de CDD ou d'emplois saisonniers non pérennes

  • Choix de vie avec du "temps pour soi" qui privilégie les loisirs

  • Choix de ne pas payer trop d'impôts dans certaines professions

 

Le bilan pour la Nouvelle Aquitaine (synthèse) et l'extrait du dossier de presse concernant la Nouvelle Aquitaine (5 diapositives)

Dares_metiers-en-2030_nouvelle-aquitaine
.pdf
Télécharger PDF • 1.04MB
Les métiers en 2030 quelles perspectives de recrutement en région - NA
.pdf
Télécharger PDF • 888KB
 

Le rapport national (résumé et dossier de presse)

Les métiers en 2030 - Quelles perspectives de recrutement en région - Le résumé
.pdf
Télécharger PDF • 2.20MB
Les métiers en 2030 - Le dossier de presse
.pdf
Télécharger PDF • 1.22MB
 

Les éléments complets du dossier à télécharger:


Comments


bottom of page