top of page

Un concept à s'approprier en Dordogne: une usine de fossilisation

Et si on enfouissait nos déchets sous nos routes...Cette entreprise française Néolithe est en mesure de vendre un concept efficace de réduction des déchets enfouis non valorisés, pour les transformer en granulats pour la construction.

Un de ses concepteurs nous explique cette révolution issue des réflexions d'un ancien tailleur de pierre et de la mise en application de jeunes ingénieurs à Chalonne-sur-Loire. Brillante idée!

En France c'est 343 millions de tonnes de déchets produits tous les ans dont 10% qui seront enfouis ou incinérés car non recyclables.

Une usine de fossilisation est en mesure de traiter 10 000 tonnes de déchets non valorisés par an.

A Chalonne-sur-Loire, ce sont 110 salariés qui travaillent à exporter ce concept novateur.


Une solution parmi d'autres pour valoriser une partie des déchets enfouis. A quand une usine de ce type à La Rampinsolle? Pour mémoire, en Dordogne, en 2022, ce sont 236 092 tonnes de déchets qui ont été collectés, dont la moitié sont déjà valorisés. Et le chiffre continue de progresser! Cependant 97 000 tonnes sont enfouies tous les ans sur nos deux sites ISDND, dont celui géré en régie par le SMD3: le site de Saint-Laurent des Hommes qui peut accueillir jusqu’à 75 000 tonnes de déchets par an.

 

Les données du rapport annuel d'activité pour 2022 du SMD3

BD-Rapport-smd3-2022-29062023
.pdf
Download PDF • 14.11MB
 

Comments


bottom of page