top of page

21 avril 1944 - 21 avril 2024. 80 ans du droit de vote des femmes en France

Un long combat féministe




La France a attendu la moitié du XXe siècle pour garantir les mêmes droits politiques aux femmes qu'aux hommes, bien après d'autres pays: l'Australie en 1901, la Finlande en 1906, la Norvège en 1913, le Danemark en 1915, l'Allemagne en 1918, les Etats-Unis en 1920, le Royaume Uni en 1928...


À force de luttes, les femmes ont réussi, dans tous les États de la planète, y compris l'Arabie saoudite, à conquérir le droit de vote. Seuls deux États, le Vatican (l'accès au collège électoral est réservé aux prêtres, mais le droit de vote aux synodes est accordé au femme depuis avril 2023) et le Brunei (où personne ne vote) ne leur ont pas accordé ce droit.


Historiquement, c'est la Suède qui, la première a accordé le droit de vote aux femmes entre 1718 et 1771, puis partiellement à partir de 1862 et de façon complète et définitive en 1919, suivie par la Nouvelle-Zélande en 1893 et l'Australie en 1902.


Certaines régions ont accordé le droit de vote aux femmes alors que leur État ne l'autorisait pas. Ainsi la Corse entre 1755 et 1769 (gouvernement paoliste), l'État du New Jersey de 1776 à 1807 (USA), ou encore l'Île de Man (Royaume-Uni) en 1866...


D'une manière générale, les femmes ont acquis le droit de vote de façon progressive dans la majorité des pays à partir de 1906.



"Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions de l'homme." Grâce à cette ordonnance signée le 21 avril 1944, le général De Gaulle a élargi le droit de vote aux femmes.

Un an plus tard, le 29 avril 1945, les femmes ont pu voter pour la première fois lors des élections municipales.







Souvenir en archives radiophoniques de cette lutte durement menée pour obtenir le droit d'être citoyenne. L'histoire en direct . Patrice Gélinet - 04 janvier 1993





Commentaires


bottom of page