top of page

Des amateurs... malgré nos alertes!

On nous conseille régulièrement que l'opposition soit dans, plus de tolérance, moins de véhémence, plus de propositions positives… J'avais prévu une publication plus bienveillante et plus consensuelle sur l'usage des rapaces dans les fêtes médiévales en apportant mon soutien à la municipalité. Cela viendra dans quelques jours mais des informations inquiétantes me sont parvenues qui modifient l'ordre de mes publications.


C'est donc raté aujourd'hui pour un article de soutien, gentil et compréhensif car décidemment cette équipe majoritaire n'arrive pas à anticiper ce qui pourtant semble évident pour tout le monde!

Si tout ceci est confirmé, c'est assez terrifiant pour les finances de la ville déjà en grand danger et pour la survie des commerçants riverains. J'invite d'ailleurs la presse à mener son enquête et à joindre les responsables de cette gabegie!

Un peu comme sur un fameux pont périgordin, où des travaux ont été débutés sans attendre toutes les autorisations... Les travaux de La Clautre vont vraisemblablement être stoppés d'ici deux semaines. Mais là, où c'est la collectivité qui règle les pénalités, ici à Périgueux, la note sera payée par les commerçants privés durablement du revenu de leur travail! Dramatique.

Des fouilles inévitables et coûteuses!

Je me cite, il y a 6 mois déjà *:

"Des projets dispendieux pour une très faible valeur d’attractivité supplémentaire : Clautre et Taillefer (1.2 M€), Montaigne (1.5 M€) avec probablement des fouilles à prévoir au printemps (pouvant atteindre 500 000€, somme non prévue donc non budgétée pour donner suite aux 3 sondages préventifs de l’Inrap)."

Dans un constat conjoint sur le "Bilan des 1000 jours de Delphine Labails", j'alertais dans une publication datée du 18 octobre 2023*, sur la non anticipation des fouilles archéologiques inévitables suite au géoradar qui avait été utilisé sur la place de la Clautre pour scanner son sous-sol et donner ainsi une étude stratigraphique des lieux.

Cet outil devait permettre, selon la publication de la Mairie du 30 décembre 2022**, de retrouver, sans chantier de fouilles archéologiques, les traces de l’ancienne fontaine, les tranchées de défenses passives et sarcophages de l’ancien cimetière mais aussi de localiser d’éventuels emplacements vides qui pourraient permettre de futures plantations... Complètement illusoire et démagogique!



Récemment déjà, nous avions agit pour réduire les dépenses des contribuables à hauteur de 100 000 euros!

Exit les plantations des deux arbres majestueux de haute-tige à 100 000 euros suite à mon intervention en Conseil Municipal du 06 mars 2024 sur le ROB, plantations qui n'étaient plus d'actualité dès le lendemain dans Sud Ouest, faisant passer le projet de 2 700 000 à 2 600 000 d'euros, en raison justement de l'économie réalisée sur le petit périmètre des fouilles nécessaires ... budgétées à 50 000 euros/arbre.

Nous pensions le sujet clos et le rapport de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) rendu et validant la projet depuis longtemps. Que neni!


Des informations "officieuses" font état de plusieurs faits préoccupants:

  • Des fouilles obligatoires, demandées par la DRAC sur ce chantier, estimées à ... 500 000 euros!

  • Un arrêt probable des travaux d'ici une quinzaine de jours sur la place (budget non anticipé et durée nécessaire pour les fouilles)

  • Une absence de livraison du chantier au 24 juillet... en tous cas pas celui de 2024!

  • Un maintien à long terme du marché à Montaigne

  • Une annulation dommageable de cet espace emblématique de la Clautre pour les Nuits Gourmandes de cet été

  • Un allongement très inquiétant de la durée de ces travaux et de la déshérence de cet espace central avec un probable stockage sur le site des dalles et autres pavés prévus.

  • Un coût financier lourd pour nos commerçants déjà très inquiets de leur difficultés de trésorerie. Le paiement au trimestre des aides étant repoussé courant juin.




Comentários


bottom of page