top of page

Sportif, chercheur et … malade: son incroyable défi

Dans un post Facebook d'il y a quelques mois nous vous avions parlé de Guillaume Brachet qui s'était lancé le défi sportif de remonter la Loire à contre-courant sur 150 km de Saint-Nazaire à Roanne, ce qu'il a fait en novembre 2022 en 90 heures.

Cette fois-ci il a descendu les 360 km de la Dordogne Intégrale en mai 2023. Epoustouflant!


Jeune papa de 34 ans, Guillaume Brachet a été diagnostiqué d’une maladie de Parkinson en 2018. Pharmacien, chercheur et consultant en innovation pharmaceutique, il a décidé de s’appuyer sur son expertise médicale et de prendre le problème à bras le corps, pour communiquer sur la maladie, et faire progresser les choses. Kayakiste depuis plus de dix ans, c’est l’outil qu’il a choisi pour faire connaître le Parkinson du sujet jeune et récolter des dons pour faire progresser la recherche. En remontant la Loire en kayak, il rappelle l’importance du sport dans la prise en charge de la maladie.



Un défi sportif qui permet surtout à ce chercheur de récolter des fonds pour financer un traitement qu'il a trouvé et qui pourrait être le premier au monde à ralentir l'évolution de la maladie de Parkinson. Mais pour le prouver, il faut faire des tests, et cela coûte de l'argent. Les résultats de premiers tests sont très encourageants. Ils sont même mieux que ce qu'il avait envisagé. Si tout se confirme, et si ce qu'il a trouvé est repris par un laboratoire pharmaceutique, ce traitement pourrait donc être le premier au monde à ralentir la progression de la maladie de Parkinson. "Dans la littérature scientifique qui était à disposition, on avait des arguments pour penser que ce serait quelque chose de positif. Et là, les premiers tests qui sont revenus sont mieux que ce qu'on attendait. C'est-à-dire qu'on a une efficacité qui est plus précoce et plus étendue que ce qu'on avait imaginé, détaille Guillaume.


"L'urgence est de structurer une société qui va porter le traitement le plus loin possible pour l'emmener vers les essais cliniques et vers la thérapeutique humaine. On est sur une espèce de chemin où chaque jalon a l'air de vouloir contribuer à ce que tout fonctionne, et c'est à la fois grisant, c'est très émouvant forcément, en tant que patient, de voir que ça fonctionne. Mais quelque part, il y a encore toute l'histoire à écrire derrière".

Les résultats d'autres tests seront connus cet été. Guillaume Brachet a donc de nouveau déposé un brevet provisoire. Reste maintenant à créer sa propre société qui devrait porter son traitement jusqu'aux portes des essais cliniques, à moins qu'un laboratoire ne propose de racheter le brevet avant.

Vous pouvez retrouver le combat de Guillaume, sur sa page Facebook "Guillaume vs Parkinson". Il a déjà récolté 90.000 euros grâce à des dons de particuliers ou d'entreprises, dont 80.000 euros ont servi à réaliser ces tests.



Dans le monde, sept millions de personnes souffrent de maladie de Parkinson, en France, elles sont 270 000 avec 27 000 nouveaux cas diagnostiqués tous les ans. En Dordogne, il existe 3 200 patients. Seconde maladie neuro-dégénérative après Alzheimer et seconde cause d'handicap chez l'adulte après l'AVC.

"Fluide": la folle odyssée de Guillaume Brachet en binôme.

Une descente de 360 km sur la Dordogne à la pagaie!


Un documentaire de quinze minutes sur la participation de Guillaume Brachet, porteur d'une maladie de Parkinson, âgé de 34 ans, à la Dordogne Intégrale 360, une course de kayak d'ultra longue distance. Organisée tous les 4 ans jusqu'à Bordeaux, cette course de canoë-kayak et stand-up paddle « longue distance » unique en France, demeure l’un des rares rendez-vous de ce type en Europe et une des plus longues courses de stand up paddle au monde. Elle est ouverte à tout ce qui se manie à la pagaie et à tous, licencié ou non. Elle peut également se courir en relais...


Equipe soutenue par la Fédération Française de Canoë-Kayak, France Parkinson, Woo Outrigger et Arya Audiovisuel.




Комментарии


bottom of page