top of page

"Le Hamas nous a tendu un piège, celui de l'escalade..." Dominique de Villepin.

Une voix singulière de la France d'hier, une voix de la préséance de la diplomatie sur les bruit des armes, une voix certes isolée mais juste et précieuse. La voix de l'anticipation et de la sagesse. Apolline de Malherbe recevait Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, dans "Face-à-Face" sur BFMTV et RMC, vendredi dernier, 27 octobre 2023.


Dominique de Villepin, ancien Haut fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères, écrivain, ancien Secrétaire général de l’Élysée et deux fois ministre de Jacques Chirac avant que celui-ci le nomme Premier ministre, de mai 2005 à mai 2007, n’a rien perdu de sa justesse d’analyse et de sa grande compétence diplomatique.


Pour ceux qui n'ont pas pu entendre cette interview, une analyse qui fait du bien à écouter car nuancée et dans la prospective.


C'est sa capacité d'évoquer cet équilibre difficile à trouver entre la réponse a apporter à l'atrocité et à la violence de l'acte terroriste perpétué le 07 octobre contre Israël qui a provoqué 1 400 décès et les souffrances subit depuis par les populations civiles de Gaza, dans ce minuscule territoire sous pression depuis des décennies. C'est la nécessité, selon lui, d'une intervention "proportionnée" faisant la différence entre le peuple palestinien et le Hamas, en sachant que le Hamas a profité durant toute ces années du soutien tacite de la population. On ne peut pas percer 500 kms de tunnel sans que les habitants ne soient parties prenantes.


Il est crucial, selon Dominique de Villepin, pour les Occidentaux, de comprendre les ramifications du drame qui se déroule, surtout à un moment où la tension monte dans la bande de Gaza, que d'autres pays s'auto saisissent du conflit avec le risque d'embrasement de toute cette région du Proche-Orient.


"Les Occidentaux doivent ouvrir les yeux sur l'ampleur du drame historique qui se joue devant nous"
"La guerre contre le terrorisme n'a jamais été gagnée nulle part..."
"Sortons du cycle de la vengeance!"
 

Un territoire minuscule, la Bande de Gaza:

Pour se rendre compte de la densité de population sur ce territoire de 41 km de long et 6 km de large dans sa partie nord et 12 km dans la partie sud (360 km²). C'est ainsi 2.4 millions d'habitants qui y vivent soient ... 6 660 habitants au kilomètre carré.


Par comparaison, la densité des habitants du Grand Périgueux sur nos 993 km² est de 104 habitants/km² pourtant plus peuplé que le reste du département qui est à 46 habitants/km².


Si on superposait la carte de la Bande de Gaza sur celle de la Dordogne, le territoire palestinien s'étendrait sur une bande de 6 à 12 km de large qui irait de Sorges à Vergt mais avec une population 145 fois plus importante qu'elle n'est dans notre département ( 6 660 h/km² contre 46 h/km²). La moyenne d'âge y est très jeune, 18 ans et 4 mois, à comparer aux 46 ans chez nous.

Plus de 10 000 morts depuis le 7 octobre


Bilan des morts depuis le 07 octobre (Sources Israël, Ministère gazaoui de la santé, antenne locale Nations Unies)

La réplique militaire d’Israël sur Gaza est depuis montée en intensité. Après les frappes aériennes durant trois semaines, des opérations ciblées sont menées au sol depuis la fin de la semaine dernière. Le bilan des bombardements, à ce jour, dépasse les 9 000 morts, côté palestinien. Il s’agit majoritairement de civils, dont plus de 3 760 mineurs.

C’est plus ces trois dernières semaines qu’en 15 ans de conflit. De 2008 à 2022, la guerre a fait un peu plus de 6 400 victimes : 279 Israéliens et 6 180 Palestiniens.

Les chiffres du bilan humain, résumés dans le tableau ci-dessous, pour la période entre 2008 et 2020:


Avant-hier encore, de nouveaux bombardements peu discrimants ont eu lieu sur le camp de réfugiés palestiniens de Jabaliya, tuant de nombreux civils. Ils ont permis à Israël d'"éliminer" un haut dirigeant du Hamas, Ibrahim Biari. Les experts indépendants mandatés par l'ONU parlent d'atrocités et de risque élevé de génocide.


 

Dernière modification 05/11/23, par l'ajout de cette page très intéressante de Sud Ouest du 05 novembre 2023:





bottom of page